De la pique aux chevilles

Clôturant la série Sonnez ici ! le récital de la violoncelliste Émilie Girard-Charest nous donnera à entendre altered grey, création du suédois Fredrik Gran ainsi que la première nord-américaine de …il remoto silenzio, œuvre de la musicienne uruguayenne Graciela Paraskevaidis.

Le concert sera présenté en la salle de récital du Conservatoire de musique de Montréal, ce jeudi le 2 septembre 2010 à 19h30.

Fredrik Gran – altered grey

altered grey, pour violoncelle et bande, se présente comme le développement d’une œuvre antérieure intitulée grey matters dont elle conserve les techniques de jeu de même que plusieurs éléments électroacoustiques. Fruit d’une étroite collaboration entre sa présente interprète et le compositeur, altered grey ouvre à celui qui la joue un vaste espace de liberté, reflet de la pratique d’Émilie Girard-Charest comme improvisatrice et compositrice. Ne sont d’ailleurs déterminées que les régions de l’instrument à explorer au cours de l’œuvre, pique, chevilles, touche, avec ou sans archet alors que le jeu sur les cordes n’intervient qu’en toute fin de parcours et ce sans hauteur spécifiée.

Cette approche concrète des instruments, que l’on retrouvera également dans la musique de Helmut Lachenmann entendue au sein de ce même récital, vise à libérer ces derniers des références accumulées au cours de siècles de répertoire. Il s’agit alors de retrouver, par le biais de techniques de jeu faisant la part belle à l’intuition, l’émerveillement initial, la fascination primitive pour le son produit où, pour citer le visionnaire Hector Berlioz, tout corps sonore mis en musique par le compositeur est un instrument de musique.

Si cette attitude, que l’on peut dire concrète, relève du désir d’entendre les sons pour eux-mêmes, distanciés de leur signifiance structurelle obvie, la voie empruntée par Fredrik Gran répond quant à elle d’une volonté de synthèse où les sons fixés trouvent leur correspondance dans le jeu du violoncelle : la voix humaine et les sons de violoncelles transformés jusqu’à en devenir de lourds motifs de fréquences graves, la percussion sourde et les sons résiduels d’un disque vinyle coincé dans son sillon ainsi que les vagues de bruit blanc constituant la trame électroacoustique de altered grey se voient cités par l’instrument, lui-même fusionné à la bande par une captation rapprochée de deux microphones. Le délicat équilibre formel et sonore que requiert la musique mixte est ici réalisé avec habileté, la partition électroacoustique se déployant en de larges séquences que différencie leur articulation rythmique : ces articulations viennent encadrer l’improvisation du violoncelle en la balisant d’appuis clairs sans pour autant altérer la hiérarchie des plans sonores perçus.

Le recours à l’improvisation de même que l’organisation de la bande en grandes plages temporelles confère à altered grey une souplesse échappant parfois aux procédés employés par le live electronics où la relative lourdeur de ces derniers, devenue audible, entrave la liberté de l’interprète. Par-delà tout moyen, toutes formules, c’est l’oreille libérée qui saura trouver le chemin des plus surprenantes combinaisons sonores.

—–

Note de programme – altered grey

altered grey est le fruit d’une collaboration soutenue entre la violoncelliste Émilie Girard-Charest et le compositeur Fredrik Gran.

La partition électroacoustique de l’œuvre est élaborée suivant différentes opérations portant sur les fréquences d’échantillonnage, de vitesses de déroulement ainsi que de transformations apportées aux fichiers-sons eux-mêmes. Parmi les sources sonores se trouve une table-tournante, un enregistreur à cassette, le son d’une clôture électrique de même que des enregistrements de violoncelle.

L’introduction parlée donne à entendre différents extraits d’un texte de Howard Philip Lovecraft traduits en suédois :

…grey…
…decay…
…fragile…
…small pieces…
…crack and fall off…
…all the while…
…body…
…could not bring…
…touch upon…
…but he looked at what had once been…
…a face…
…his friends…
…face…
…what was it…

Fredrik Gran – Biographie

Compositeur suédois né en 1977, Fredrik Gran est diplômé de composition du Collège Royal de musique de Stockholm ainsi que de l’Université de Gà¶teborg. Actif autant comme compositeur de musique instrumentale que comme électroacousticien, il a participé à de nombreux stages en Scandinavie et au Canada et a été maintes fois récipiendaires de bourses remises par les organismes musicaux de son pays.

Clôturant la série Sonnez ici ! le récital de la violoncelliste Émilie Girard-Charest nous donnera à entendre altered grey, création du suédois Fredrik Gran ainsi que la première nord-américaine de …il remoto silenzio, œuvre de la musicienne uruguayenne Graciela Paraskevaidis.

Le concert sera présenté en la salle de récital du Conservatoire de musique de Montréal, ce jeudi le 2 septembre 2010 à 19h30.

Fredrik Gran – altered grey

altered grey, pour violoncelle et bande, se présente comme le développement d’une œuvre antérieure intitulée grey matters dont elle conserve les techniques de jeu de même que plusieurs éléments électroacoustiques. Fruit d’une étroite collaboration entre sa présente interprète et le compositeur, altered grey ouvre à celui qui la joue un vaste espace de liberté, reflet de la pratique d’Émilie Girard-Charest comme improvisatrice et compositrice. Ne sont d’ailleurs déterminées que les régions de l’instrument à explorer au cours de l’œuvre, pique, chevilles, touche, avec ou sans archet alors que le jeu sur les cordes n’intervient qu’en toute fin de parcours et ce sans hauteur spécifiée.

Cette approche concrète des instruments, que l’on retrouvera également dans la musique de Helmut Lachenmann entendue au sein de ce même récital, vise à libérer ces derniers des références accumulées au cours de siècles de répertoire. Il s’agit alors de retrouver, par le biais de techniques de jeu faisant la part belle à l’intuition, l’émerveillement initial, la fascination primitive pour le son produit où, pour citer le visionnaire Hector Berlioz, tout corps sonore mis en musique par le compositeur est un instrument de musique.

Si cette attitude, que l’on peut dire concrète, relève du désir d’entendre les sons pour eux-mêmes, distanciés de leur signifiance structurelle obvie, la voie empruntée par Fredrik Gran répond quant à elle d’une volonté de synthèse où les sons fixés trouvent leur correspondance dans le jeu du violoncelle : la voix humaine et les sons de violoncelles transformés jusqu’à en devenir de lourds motifs de fréquences graves, la percussion sourde et les sons résiduels d’un disque vinyle coincé dans son sillon ainsi que les vagues de bruit blanc constituant la trame électroacoustique de altered grey se voient cités par l’instrument, lui-même fusionné à la bande par une captation rapprochée de deux microphones. Le délicat équilibre formel et sonore que requiert la musique mixte est ici réalisé avec habileté, la partition électroacoustique se déployant en de larges séquences que différencie leur articulation rythmique : ces articulations viennent encadrer l’improvisation du violoncelle en la balisant d’appuis clairs sans pour autant altérer la hiérarchie des plans sonores perçus.

Le recours à l’improvisation de même que l’organisation de la bande en grandes plages temporelles confère à altered grey une souplesse échappant parfois aux procédés employés par le live electronics où la relative lourdeur de ces derniers, devenue audible, entrave la liberté de l’interprète. Par-delà tout moyen, toutes formules, c’est l’oreille libérée qui saura trouver le chemin des plus surprenantes combinaisons sonores.

—–

Note de programme – altered grey

altered grey est le fruit d’une collaboration soutenue entre la violoncelliste Émilie Girard-Charest et le compositeur Fredrik Gran.

La partition électroacoustique de l’œuvre est élaborée suivant différentes opérations portant sur les fréquences d’échantillonnage, de vitesses de déroulement ainsi que de transformations apportées aux fichiers-sons eux-mêmes. Parmi les sources sonores se trouve une table-tournante, un enregistreur à cassette, le son d’une clôture électrique de même que des enregistrements de violoncelle.

L’introduction parlée donne à entendre différents extraits d’un texte de Howard Philip Lovecraft traduits en suédois :

…grey…
…decay…
…fragile…
…small pieces…
…crack and fall off…
…all the while…
…body…
…could not bring…
…touch upon…
…but he looked at what had once been…
…a face…
…his friends…
…face…
…what was it…

Fredrik Gran – Biographie

Compositeur suédois né en 1977, Fredrik Gran est diplômé de composition du Collège Royal de musique de Stockholm ainsi que de l’Université de Gà¶teborg. Actif autant comme compositeur de musique instrumentale que comme électroacousticien, il a participé à de nombreux stages en Scandinavie et au Canada et a été maintes fois récipiendaires de bourses remises par les organismes musicaux de son pays.

Pour tout commentaire, écrivez-nous.